Interpellations | Communiqués | Actions | Documents de référence | Photos |

Enjeu social

Masse critique le 5 juillet

Rendez-vous le samedi 5 juillet, premier samedi des soldes, à Liège et à Bruxelles pour une masse critique défendant l’idée que la solution au problème du « pouvoir d’achat » ne se trouve pas dans la réduction de la fiscalité sur les énergies fossiles ou dans la subvention aux comportements énergivores mais dans un changement profond de notre mode de vie et dans une meilleure répartition des richesses. Dans cette optique, le rôle des pouvoirs publics est à notre avis de faciliter la transition vers des façons d’habiter, de se déplacer, de produire... moins énergivores, de façon à faire cesser à moyen terme notre dépendance aux énergies fossiles. Plutôt que de subventionner le mazout, les pouvoirs publics devraient financer un plan d’isolation des habitations ; plutôt que de défiscaliser les carburants (...)

Roulons pour le « pouvoir d’achat »,... mais à vélo !

Carte blanche parue dans le journal Le Soir, 5 juillet 2008, par Michèle Gilkinet, Réginald de Potesta de Waleffe, François Schreuer, Claire Scohier, Pierre Eyben, Véronique de Potter, Jean-Baptiste Godinot, Bernard Dehaye, Tom Grimonprez

La baisse du « pouvoir d’achat », qui est pour le moment au centre des préoccupations médiatiques et politiques, est un problème réel pour un nombre croissant de ménages : beaucoup d’entre nous ont de plus en plus de difficultés à payer facture énergétique ou déplacements... sans parler du loyer ou de la nourriture qui sont aussi de plus en plus chers. Pourtant, nous pensons que plusieurs des « solutions » qui sont avancées aujourd’hui dans le débat public n’en sont pas : réduire la fiscalité sur l’énergie ou subventionner la consommation des énergies fossiles ne constituent en rien des réponses structurelles à la crise. On peut comprendre la volonté des syndicats de trouver d’urgence une solution. Mais dans un contexte où la demande de pétrole dépasse l’offre, ces mesures constituent une fuite en avant et (...)

CHB, projet antédiluvien

Article paru dans la revue POLITIQUE, dans le cadre d'un dossier sur l'aménagement du territoire, juin 2008, par Caroline Lamarche

Les autorités wallonnes s’apprêtent à construire un nouveau tronçon autoroutier à l’Est de Liège, entre Cerexhe-Heuseux et Beaufays (CHB). Vilipendé de toutes parts, ce projet est devenu le symbole d’une politique de mobilité dépassée. Mais les leaders wallons s’obstinent. Quelles bonnes raisons peut-on invoquer pour construire une nouvelle autoroute dans un pays qui a la plus forte densité d’infrastructures routières au monde ? Sans nul doute, s’il faut en croire les ingénieurs du Ministère de l’Equipement et des Transports, « CHB » sera le plus spectaculaire de nos menus autoroutiers ! Pour 12,5 km de béton, vous aurez six échangeurs et trois viaducs posés au milieu d’une zone Natura 2000 et de sites naturels uniques, véritable poumon vert à 10km seulement de Liège. Et autour de ce morceau de choix ? Des (...)

L’autoroute de trop

Article paru dans La libre Belgique, 28 novembre 2007, par Pierre Castelain, François Schreuer, Gün Gedik

L’approbation du permis d’urbanisme d’une nouvelle autoroute à l’Est de Liège, entre Cerexhe-Heuseux et Beaufays (CHB), devrait être à l’ordre du jour du gouvernement wallon dans les prochaines semaines. Ce projet, imaginé il y a quarante ans, à l’époque de la voiture triomphante et du pétrole bon marché, a été maintenu depuis lors en dépit du changement profond de conjoncture que nous connaissons. Emblématique à plusieurs titre, ce dossier, loin de se limiter à un enjeu de mobilité sous-régionale, devrait interpeller tous les citoyens, en Wallonie et au-delà. La myopie des responsables wallons dans ce dossier est en effet incompréhensible quand tout nous indique que la construction de cette autoroute n’est plus acceptable. D’abord, le désastre climatique en cours est à présent une évidence. Et, comme le (...)