Interpellations | Communiqués | Actions | Documents de référence | Photos |

Sofico

Quel débat public sur la mobilité à Liège ?

Edito du tract diffusé lors de Retrouvailles, les 6 et 7 septembre 2008, sur le stand que tenaient ensemble StopCHB, urbAgora et le collectif Quel Pont pour Tilff ?, septembre 2008, par François Schreuer

Quelle mobilité à Liège ? Tract diffusé lors de Retrouvailles, septembre 2008. L’agglomération liégeoise est à la croisée des chemins : des choix importants sont en train d’être posés, qui détermineront profondément notre avenir. Et la mobilité est sans doute l’un des domaines où ces choix sont à la fois les plus sensibles et les plus déterminants. Si les défis sont immenses,... il est cependant à craindre que la manière dont ils sont traités ne soit pas toujours à la hauteur. Un manque de transversalité. Les enjeux de mobilité ne peuvent être pensés séparément : chaque acte qu’on pose a des conséquences en ricochet. Et les enjeux de mobilité sont eux-mêmes profondément déterminés par d’autres actions politiques en matière d’aménagement du territoire, de développement économique, d’implantation de l’habitat,... (...)

« Coup de frein autoroutier »

Communiqué de presse du Groupement CHB asbl, 13 avril 2008

L’article du Soir de ce samedi, « Coup de frein autorourier », annonce que la Commission européenne considère comme illégale la procédure mise en œuvre par le Gouvernement wallon pour la réalisation de la liaison autoroutière entre Cerexhe-Heuseux et Beaufays, et qu’elle est sur le point de porter cette affaire devant la Cour de justice européenne. Ce blâme de l’Europe, qui pourrait se transformer en sanction, envers la Région wallonne, est la conséquence logique de la gestion du dossier CHB par l’actuel Gouverment wallon, à travers les avals systématiques qu’il a donnés depuis plusieurs années aux mutiples « aménagements » législatifs et dispositions « particulières », pour réaliser coûte que coûte le projet CHB (avec un niveau actuel de budget de 400 millions d’euros !). Le Groupement CHB ne se réjouit (...)

« L’état des routes est déplorable »,...
le ministre Daerden aussi

Communiqué à la presse, 18 janvier 2008

Le ministre wallon des infrastructures, Michel Daerden, était fort présent ces derniers jours dans les médias (mercredi soir sur BelRTL, ce matin l’invité sur les ondes radio de la RTBF) pour parler du réseau routier wallon. Cela a surtout été l’occasion pour lui d’émettre un important dégagement de fumée obscurcissant sérieusement le débat. Il n’est par conséquent pas inutile de rappeler les éléments suivants. 1. Le paradoxe routier wallon. Il apparaît désormais clairement — ce n’est plus contesté depuis que la cour des comptes a publié un rapport sur le sujet — que la région wallonne est incapable d’entretenir correctement son réseau routier. Elle veut pourtant l’agrandir. Et d’urgence s’il-vous-plaît ! 2. Sofico : on débudgétise encore et toujours. Pour se sortir — péniblement — de cette situation gênante, (...)