Interpellations | Communiqués | Actions | Documents de référence | Photos |

Les auteurs du PUM doivent pouvoir travailler en toute indépendance

Communiqué à la presse, 24 septembre 2008

Le collectif « Stop CHB » pour un moratoire sur l’autoroute CHB s’inquiète des pressions actuellement faites par certains responsables politiques locaux sur l’équipe scientifique qui réalise le Plan urbain de mobilité (PUM). Il est essentiel que les bureaux d’études chargés du PUM puissent aller en toute indépendance au bout de leur mission, laquelle consiste à faire une évaluation globale des enjeux de mobilité dans l’agglomération liégeoise, sous différentes hypothèses. En particulier, comme cela a été précisé à de nombreuses reprises, le PUM a à envisager des scénarios de mobilité avec et sans l’autoroute Cerexhe-Heuseux/Beaufays, mais aussi des scénarios intermédiaires (simple route à deux bandes épousant le relief, liaison limitée au segment E-40-Fléron avec échange intermodal à Fléron, etc) — des scénarios intermédiaires dont l’évocation déplaît très manifestement à certains zélateurs du tout-au-béton.

Le collectif rappelle que le PUM est, par l’intégration en son sein d’une réflexion prospective sur l’urbanisation et par la perspective de long terme dans laquelle il travaille, un processus inédit en région liégeoise. Mené à bien, ce PUM fournira des données essentielles au débat public. Il serait plus que regrettable que ce processus soit torpillé par quelques potentats locaux (n’ayant soit dit en passant aucun pouvoir d’injonction sur les auteurs d’une étude dont ils ne sont pas les commanditaires) voulant à toute force — et de leur propre et sidérant aveu, à en croire Le Soir de ce jour — faire prévaloir arbitrairement un point de vue irrationnel. Il n’y a pas de sens à faire réaliser une étude dont on dicte les conclusions à ses auteurs dès lors qu’on perçoit que celles-ci pourraient ne pas correspondre aux vues supposément éclairées de certains décideurs. Après s’être littéralement assis sur l’étude d’incidence du projet, les (ir)responsables politiques liégeois traitent avec autant de considération le travail qui est réalisé dans le cadre du PUM. Et ils en sont fiers !

Répétons-le donc : il est plus que probable que la liaison CHB soit un non sens pour l’agglomération liégeoise. Selon toutes les études aujourd’hui disponibles, elle ne répond nullement aux problèmes de mobilité qui s’y posent, mais mobilisera, en pure perte, une partie colossale des moyens disponibles.

La Wallonie ne peut plus se permettre de gaspiller ses moyens de cette manière, dans des travaux inutiles réalisés parce que telle était la lubie d’un pouvoir politique hors-sol. Il n’est pas acceptable que notre avenir soit galvaudé de cette manière, avec cette insupportable désinvolture !

C’est aussi cela que nous rappellerons lors du week-end de mobilisation contre l’autoroute que nous organisons avec Greenpeace fin de cette semaine.

Réagir à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)